Ce qu'en pensent les élèves :


Nicole Barraud-Estoppey
Pampigny

"Ma rencontre avec Arlette Agassis, qui date du printemps 2002, m’a permis de poser un regard différent sur ma relation aux chevaux et de prendre conscience de leurs besoins fondamentaux : le mouvement, l’alimentation, la relation sociale… Durant toutes ces années, je me suis efforcée de questionner mes acquis au profit d’une relation respectueuse avec ces êtres magnifiques.
Plus récemment j’ai eu la chance de participer à un stage d’Equipédagogie Akita. Quelle magnifique expérience que de pouvoir ajuster sa posture, sa vision et sa présence pour ne faire qu’un avec le cheval ! Et quel cadeau que de pouvoir ensuite appliquer ces outils aux chevaux qui partagent ma vie, sous la guidance bienveillante d’Arlette.
Mais ce n’est pas uniquement ma vie de cavalière-propriétaire qui a changé… Les expériences vécues auprès des chevaux me servent désormais tous les jours, et particulièrement dans ma vie professionnelle. Prendre conscience de l’environnement tout en focalisant sur un détail, apprendre à être -plutôt qu’à avoir ou à faire- en lâchant le besoin de contrôler,  développer la capacité de s’ajuster à chaque instant tout en restant centrée intérieurement. Voilà de précieux outils qui me guident dans chaque situation pour prendre les décisions justes."



_____________________________________________________________________________________

Maude Chollet
Zoothérapeute
Maracon

"Ce stage m’a permis de faire de merveilleuses découvertes aussi bien humaine qu’équine. Je m’étais imaginée apprendre une technique de travail, mais j’ai découvert une approche très complète, novatrice et respectueuse de l’animal.
Bien plus qu’une simple technique, j’ai appris à m’écouter et à communiquer avec le cheval. Arlette nous apprend le subtile et la puissance des énergies qui sont en nous et qui nous entourent.
Ce fut un moment magique emprunt de douceur et de respect aussi bien envers l’homme que le cheval.
Une fois que nous y avons goûté, il n’est plus possible de l’oublier.
Merci Arlette pour ces moments magique, il y a un avant et un après le stage et je n’ai qu’une chose à dire : A quand notre prochaine rencontre !!"



_____________________________________________________________________________________

Anne Niknejad
Genève

"Chère Arlette,
Je te remercie de cette belle rencontre. Je partais sceptique comme tu le sais, et tu as su contourner mes doutes sans rien imposer, juste en me montrant un nouveau chemin. Ces moments de partage m'ont fait gagner en confiance dans le futur de ma relation avec mon petit cheval. Je me sens sereine, avec ma 'boîte à outils' garnie, et même si je ne les connais pas tous, ces outils, ils sont là, potentiellement accessibles, et j'espère bien avoir l'occasion de les redécouvrir encore avec toi.
J'ai apprécié ces 3 jours de sincère amitié, de moments joyeux et aussi studieux, et cela grâce à ta personnalité 'vraie', car ton enseignement est un parfait prolongement de toi-même. J'ai ressenti une vérité profonde dans toutes les discussions et toutes les approches pratiques. Tu m'as sincèrement touchée, Arlette, et je repars transformée. Un grand MERCI du fond du coeur."



_____________________________________________________________________________________

Marc Doleyres
Giez

"Un stage comme ça, ça rempli le coeur de bonheur!!!
Une découverte de notre corps, une sensation extraordinaire de l’intérieur de nous même.
Je pourrai même dire, une thérapie au plus profond de notre peau, muscles, organes et de nos os.
Mais pas qu’une découverte intérieur, aussi une capacité à visualiser notre environnement d’une façon extrêmement complète: vue verticale et horizontale, formes, couleurs, et l’écoute de tous les sons qui nous entour.
Un grand voyage dans le moment présent qui nous emmène loin de ce système qui, je pense, nous ronge gentiment de ce que nous sommes vraiment."

_____________________________________________________________________________________

Jessica Kurtic Urfer
Neuchâtel

"J'ai participé à un stage de 5 jours Equipédagogie et Equiyogata à la fin mai 2017 et je suis vraiment heureuse des résultats!
Ce stage est tombé à pic, juste avant un changement d'écurie, car mon cheval Valley est un PS de 13 ans, ancien galopeur, qui a une tendance à vivre assez mal le changement et à stresser rapidement.
Quand Valley est stressé (ben oui quitter les copains quand on connait pas la région c'est pas rassurant!) je m'applique à ralentir mon rythme (bimmmmbammmmmbommmmboummmmm) et il vient se caler sur ce rythme au bout d'un moment.
Je m'applique également à bien respirer, à relâcher mon air complétement, à "sentir" le bain dans lequel nous nous trouvons et à m'y adapter, à garder une vision panoramique, être présente, enracinée, à être dans le mouvement avec lui.. il reste bien-sûr encore quelques ratés, mais ils sont rectifiés de plus-en-plus rapidement et surtout de façon naturelle.
Une autre réussite de ce stage reste ma position à cheval, cela fait plus de 20 que je monte à cheval et jamais je ne m'étais sentie autant en sécurité en selle ! La premier galop avec cette position m'a donné les larmes aux yeux, j'ai senti cette stabilité, et j'ai senti que mon cheval appreçiait également ce changement, il s'est posé, calme dans son galop.
Je n'ai pas encore eu l'occasion de travailler en equiyogata étant donné le changement d'écurie, nous allons nous y mettre très prochainement, et je vous donnerai des nouvelles, mais je suis impatiente de voir ce que ça va donner!
Merci encore pour ce magnifique stage !"

_____________________________________________________________________________________

Véronique Nicolet
Giez

"Un grand merci à Arlette de ce magnifique stage et de m'avoir transmis des outils simples dans l'amour et la bienveillance où je pourrai allier douceur et fermeté avec mon cheval sans pour autant en attendre tout de suite un résultat.
C'est dans l'imperfection que l'on atteint la perfection!"

_____________________________________________________________________________________

Fabienne Kolly
Neuchâtel

"Ce que le stage d'équipédagogie de 3 jours en mai 2017 m'a apporté:
- L'unité dans la diversité.  Chaque participant était très différent les uns des autres que ce soit au niveau de l'âge, du métier, de l'expérience équestre...et pourtant j'ai ressenti une réelle unité parmi nous, de la sympathie, de l'ampathie, du respect , de l'authenticité. Nous étions tous ensemble, "unis" ou réunis grâce et pour le cheval.
- Mes retrouvailles avec le cheval! Elles étaient douces, paisibles, respectueuses, émouvantes, profondes. J'ai retrouvé cet animal Merveilleux, son dévouement, sa bonté, sa sensibilité et son Amour inconditionnel!
- Rester pleinement en soi. Comme une "méditation active", en pleine conscience de ce qui est, de ce qui se passe ici et maintenant, autour de soi, en pleine conscience du bain et en harmonie avec la Vie et l'énergie qui est là, qui nous entoure.
- Plus d'amour et de bienveillance envers moi-même. Relativiser, expérimenter, s'amuser! Dédramatiser si je n'y arrive pas, prendre du recul, prendre les "exercices" comme des jeux, des expériences amusantes qui me permettent d'avancer, de me rapprocher de moi, de m'aimer!
Un IMMENSE MERCI Arlette pour tout ce que tu m'as apporté durant ce stage!!!"






Ce qu'en disent les professionnels de l'équitation:


Ghislaine Joubert
Poney-club de Clary
& Pension Al-Fort

"Durant trois jours de stage, il s’en passe des choses… Que pourrais-je vous résumer de ce qui s’est passé? J’ai déjà tant oublié de choses…
Il y a été question en permanence de toile de fond, de mouvements du bon sens, que vous découvrirez en participant à ses stages si cela vous intéresse.

Phénomène 1…
Nous étions divers cavaliers de divers horizons avec chacun notre besoin égocentré d’aide, forcément.
Arlette a réussi à nous mettre en communion de recherche d’amélioration pour chacun, ôtant cette barrière d’egocentrage (si… je suis monitrice, j’invente les mots qui me sont utiles si je veux!).
Que la physique quantique, c’est chouette et à considérer dans la relation au cheval.
Qu’on peut en déduire pas mal de choses rien qu’en lisant cela.
 
Vous souvenez-vous? J’avais mis en ligne cette expérience prouvant qu’en chacun de nous existe un être relié à l’univers n’aspirant qu’à un état de plénitude; c’était ici.
Vous avez peut-être croisé une de ces expériences montrant que la notion d’amour, de bonheur, de joie ou tout autre sentiment imaginé mais positif influence positivement les autres personnes, mais aussi nos animaux, et toute matière vivante…
Tout cela pour dire qu’il y a en nous les capacités à créer ou recréer de belles choses entre les chevaux et nous, peu importe la façon dont leur vie ou la notre a commencé, peu importe comment notre relation a débuté.
Tout cela pour dire qu’il y a en nous les capacités à communiquer avec nos chevaux bien plus subtilement qu’on ne le croit (je ne parle qu’équitation, et ceux qui ont pris des cours avec moi, et qui avaient l’envie d’expérimenter cela les deux dernières années le savent, bien entendu).
Arlette est montée sur Dylan. Toute concentrée sur son rythme (impulsion dit-elle) intérieur. Et elle a ralenti Dylan, patiemment, patiemment, lui laissant toute latitude de marcher, en gardant la conscience du jeu de son dos (oui, un point clef que je développerai ensuite)… Et petit-à-petit, j’ai vu Dylan non seulement ralentir son pas, mais sans perdre en activité, et surtout… sans ambler, avec une très belle expression de ses gestes… Et là… je ne peux qu’être convaincue…

Phénomène 2
Elle nous a rappelé ou appris que lorsque cela ne va pas, nous avons les ressources en nous pour apaiser les tensions. Que ce soit un cheval qui court (qui fuit en allant trop vite), ou qui ne veut pas aller droit, ou qui se fait des frayeurs…
Ne pas lutter, accepter la réalité, l’absorber, la transformer par notre calme et notre certitude dans leur capacité à se poser (oui, bon, ça, c’est la théorie).
Et ceci en se basant sur des ressentis extérieurs, mesurables, quantifiables, en se basant sur notre aptitude à rester relier au reste de l’univers sans se laisser emmener et ancrer dans nos perceptions désagréables.
Les chevaux effrayés s’apaisent, les combattifs s’adoucissent, etc.
Oui oui, on pratique cela au club… m’enfin, pas par ce biais et pas avec cette vision si large… pas de façon si poussée…

Phénomène 3
Elle nous a ouvert tout un processus de réflexions par ses expériences passées, concernant le positionnement du cavalier sur le dos du cheval pour mieux lui permettre de jouer de son dos et d’avoir plus de facilités pour monter la cage thoracique (ou de moins la laisser descendre à cause de notre poids). Tout en prenant plus intimement conscience de ce jeu du dos à tout instant dans l’idée de lui permettre d’exister et jouer. Placement, posture et conscience donc…"



_____________________________________________________________________________________

Olivier Puls
Enseignant à l’Institut Français du cheval et de l’équitation de Saumur

"Madame Agassis a atteint une maîtrise dans la communication et la transmission des savoirs être avec les chevaux et dans l’enseignement.
Je l’ai rencontrée en 2008 lors d’un colloque organisé par l’ENE sur la posture. Elle y était invitée à présenter un volet de sa recherche. Quatre de ses élèves ont offert à cette occasion une démonstration de maîtrise de l’équilibre et de la stabilité sur leurs chevaux montés en liberté aux trois allures.
Depuis, je me suis intéressé de plus près à l’ensemble de sa recherche. Je l’ai sollicitée à m’accompagner à résoudre un problème que je rencontrais avec une jument réputée dangereuse.
J’ai pu à cette occasion éprouver ses indications concernant les thèmes de la Présence, l’implication dans la technique. Ces données sont si précises et concrètes, que leur importance dans la relation avec le cheval devient soudain évidente. Chaque notion est si profondément décortiquée qu’elle est intelligible et accessible.
En ajoutant cette nouvelle compréhension à mes compétences, en peu de temps, un changement stupéfiant s’est opéré dans le comportement de la jument et dans ma relation avec elle. Elle est devenue sereine, attentive, généreuse et appliquée dans le travail. Cette autre façon d’être dans l’action et la relation permet aux chevaux d’avoir une lecture bien plus claire de ce que l’on attend d’eux. Cette implication intérieure particulière dans la technique, a pour effet de désamorcer le stress et l’angoisse du cheval. Ce stress est souvent généré par le manque de clarté des indications du cavalier, ce qui entraîne l’incompréhension chez le cheval.
Il est absolument indiscutable que de telles découvertes permettent de réduire considérablement les risques d’accidents. Ces outils seraient très précieux pour les professionnels qui sont confrontés régulièrement à des chevaux présentant des aspects de caractère difficiles, voir dans certains cas, des troubles de comportements dangereux.
D’autre part j’ai eu l’occasion d’assister au cycle de présentation de sa formation d’équipédagogie Akita. Les réponses qu’elle apporte aux nombreuses questions et préoccupations des professionnels sont pertinentes. Les solutions et pistes de réflexion proposées sont logiques et significatives.
Enfin, les outils pédagogiques qu’elle offre dans cette formation sont pragmatiques, structurés, accessibles et intelligibles. Ils peuvent sans nul doute contribuer de façon significative à l’édifice d’un enseignement novateur et exemplaire. Cette pédagogie permettrait aux élèves amateurs débutants d’atteindre l’équilibre et la stabilité dans les trois allures de base, dans les meilleures conditions, dans le respect de leur rythme et dans la tranquillité d’esprit.
Enfin, lors d’une conférence sur la prévention des accidents, la sécurité et de la peur, j’ai pu constater le sérieux et la profondeur avec laquelle elle conduit sa recherche sur ces thèmes si essentiels.
Ces sujets étant au programme de chaque diplôme d’enseignants et de formateurs, je me réjouis de l’existence de cette recherche et espère la voir obtenir la reconnaissance qu’elle mérite."

_____________________________________________________________________________________

Claire Vandenbulcke
BEES activités équestre, monitrice et cavalière de CSO

"Ma rencontre avec Arlette Agassis m’a enfin apporté les réponses à toutes mes interrogations sur les difficultés rencontrées dans l’enseignement de l’équitation.
Je ne connais pas à ce jour, une personne aussi capable de décortiquer, décrire et enseigner avec autant d’humanité et d’implication, chaque notion nécessaire à l’élaboration d’un équilibre réel et stable aux trois allures, ainsi qu’à la compréhension d’une relation juste, durable et épanouissante avec les chevaux.
Il est intéressant de noter que ce travail amène de fait vers un niveau de conscience plus élevé, une meilleure connaissance de soi, une relation différente à l’Autre, la stabilité physique et émotionnelle et surtout une ouverture du cœur et de l’âme."

_____________________________________________________________________________________

Delphine Weber
Gérante du manège de
Giez (VD)

"Conscience et amour sont les deux termes que j’ai envie de retenir et de transmettre quant à cette formation. Ces deux notions sous-tendent l’ensemble de la vie, aussi bien au niveau des relations humaines, que de la relation d’accompagnement ainsi que la relation Etre-humain-Cheval... Au terme de cet accompagnement, je me sens confiante en moi au-delà d’un savoir faire... Cette confiance est liée aussi à un sentiment de clarté et de cohérence quant à la base de l’enseignement reçu. Les concepts de fond, à savoir l’attention, l’intention, la présence, l’ajustement de la posture intérieure forment pour moi un socle solide à partir duquel je peux évoluer et construire peu-à-peu une architecture.
Et finalement, j’aimerais remercier Arlette Agassis pour la liberté dans laquelle j’ai pu vivre l’ensemble de ma formation, ma relation aux chevaux et le travail d’accompagnement des enfants et des adultes. Cette liberté m’a impliquée et responsabilisée."



Ce qu'en disent les professionnels de la santé
:


Séverine Perrenoud Kakulya
Psychologue FSP
Zoothérapeute cheval et chien

"Un très profond merci Arlette pour l'intensité de ce que tu nous as fais découvrir ces quelques jours. Nous sommes merveilleusement bien accompagnés sur le chemin de la présence à soi. Le monde se rempli de saveurs nouvelles, le quotidien devient goutte de rosée qui brille au soleil. Ce stage se fait autant avec soi même qu'avec le cheval. Il s'exporte d'autant plus facilement dans nos vies qui continuent. C'est un vrai outil qui donne une possibilité de trouver en soi un refuge au tumulte de la vie. Et les moments de grâce avec le cheval sont précieusement gardés dans une des poches du cœur, prêts à ressortir pour illuminer nos pensées.
Mille mercis pour tout!!!"



_____________________________________________________________________________________

Annie Mino
Ancienne directrice de la Santé du département de l’Action sociale et de la Santé du canton de Genève

"J’ai été particulièrement interpellée par les découvertes que Madame Agassis a faites sur les différentes expressions de la peur, qui actuellement polluent gravement les relations humaines, dans notre société moderne. La voie et les pistes de réflexion qu’elle propose sont simples, accessibles et permettent à un nombre croissant de personnes de sortir de schémas relationnels éminemment dommageables, qui conduisent à des angoisses et dépressions, ingérables à terme pour certains.
Sa qualité de présence, son attention bienveillante ainsi que la valeur de la formation dispensée rendent son travail profondément humanitaire. Je pense qu’il est très important, voire essentiel, que ce genre de pratique puisse se développer et s’épanouir sur le plan national et international."

_____________________________________________________________________________________

Jean-Dominique Michel
Anthropologue, coach et formateur

"M'étant mis à l'équitation à l'âge de 39 ans pour les besoins d'un terrain de recherche ethnographique (afin notamment de pouvoir appréhender de l'intérieur la complexité anthropologique de la relation homme-cheval), j'ai effectué ma formation équestre à différents endroits. Assez rapidement, j'ai découvert le travail de Madame Christine Agassis.
La profondeur et l'étendue multi-dimensionnelle de cette approche m'ont impressionné. Ses lignes de force touchent autant à la qualité d'être et de présence du cavalier, à la recherche de la clarté intérieure et de l'action juste, à la reconnaissance et la maîtrise des processus émotionnels impliqués et à la nature profonde de la relation entre le cavalier et sa monture.
De ce fait, l'approche de Madame Agassis présente à mes yeux d'évidentes qualités thérapeutiques ou d'évolution personnelle. Il ne s'agit pas juste de sport équestre au sens souvent réducteur du terme, mais d'un art équestre qui, à mesure qu'on l'acquiert, nous permet d'évoluer vers plus de construction intérieure et d'aptitude relationnelle, et, dès lors, de justesse et de sécurité.
Les recherches accomplies Madame Agassis m'intéressent également en ce qu'elles posent de manière très claire la question de la nature de la relation singulière entre l'espèce humaine et l'espèce cheval, dont on sait toute l'importance dans l'histoire de l'humanité."

_____________________________________________________________________________________

Jean-Pierre Restellini
Spécialiste en médecine interne et médecine légale FMH

Line Restellini-Vuarambon
Spécialiste en psychiatrie, psychothérapie et médecine interne FMH

"Un tel accompagnement est particulièrement utile pour des personnes qui affrontent des difficultés personnelles, familiales, sociales, scolaires ou professionnelles.
Par un accueil souple, des contacts structurants tant avec l’animal dans un cadre naturel qu’entre personnes de milieux et générations différents, l'Equipédagogie Akita favorise la mise en place d’une base saine pour un travail d’épanouissement personnel et relationnel.
Arlette Agassis propose surtout, par ses activités et interactions riches et fiables, un travail de prévention primaire et secondaire indispensable."